gourmandise selon angie

© La gourmandise selon Angie

Quelques temps après Noël et la Saint-Valentin, vient la fête de Pâques et son lot de chocolat.

Si Pâques est le moment de l’année le plus attendu et célébré des Chrétiens puisque l’on fête la résurrection de Jésus-Christ, il l’est aussi de nombreux gourmands qui profitent de ce début de printemps pour couvrir leurs proches d’œufs et de petits lapins chocolatés.

Mais savez-vous pourquoi on offre traditionnellement du chocolat à Pâques ?

La tradition du chocolat à Pâques

La coutume d’offrir des œufs décorés existait avant l’ère chrétienne. Symbole de la venue du printemps et de l’éclosion de la nature, l’œuf représente également la vie et la renaissance, la fécondité et le renouveau, et portait déjà bonheur au temps de l’Antiquité.
Et puis, comme la fête de Pâques tombe au printemps, l’œuf a trouvé rapidement sa place dans les rites familiaux des chrétiens.
La coutume d’offrir des œufs le matin de Pâques est apparue vers le 4e siècle en Europe. Par ailleurs, durant toute la durée du Carême, qui précède Pâques, les catholiques avaient interdiction de manger des œufs. Ces derniers s’accumulaient tellement que les fidèles les décoraient avant de se les offrir.
Les chocolatiers du 19e siècle se sont emparés de la tradition chrétienne afin de démocratiser le chocolat. Les Frères Fry, à qui l’on doit la tablette de chocolat (et nos petits bourrelets !), découvrent qu’en mélangeant du beurre de cacao, du chocolat en poudre et du sucre, on obtient une pâte molle qu’il est possible de verser dans des moules. L’œuf en chocolat est né ! S’instaure ensuite dans l’Est de la France et de l’Europe la désormais incontournable « chasse aux œufs », où le lièvre de Pâques cache les gourmandises dans le jardin. Ailleurs en France, ce sont les cloches ou le lapin.

Que ce soit en tablette, en forme d’œuf, de poule, de lapin ou de cloche, les Français ont consommé l’an dernier environ 14 000 tonnes de chocolat à Pâques. L’occasion pour moi de vous rappeler qu’une pénurie de cacao dès 2020 a été annoncée l’an dernier. Si les rayons des supermarchés ne vont pas se vider pour autant, ce qui est certain c’est que le prix du chocolat ne va pas cesser d’augmenter, tant la demande mondiale est forte désormais. Quoi qu’il en soit, il est toujours intéressant de veiller à consommer du mieux possible les ressources de notre planète, et de fêter les douceurs de la vie avec gratitude… et modération.

Joyeuses fêtes de Pâques à tous !

La sélection very chocolat de Végémiam pour cette fête de Pâques 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si vous n’aimez pas le chocolat (comment est-ce possible ?!) retrouvez toutes nos autres recettes de Pâques, beaucoup de chocolat, mais pas que… ;)

Posté dans : A la une Les dossiers de Végémiam Recettes de Pâques
Mot-clés :